Des recettes pour se réchauffer en hiver

L’hiver est là, notre corps va devoir se réadapter au froid et à l’humidité. La nourriture que l’on absorbe peut nous aider à mieux supporter ce changement de saison. De même manière que l’on aime manger plutôt léger et froid l’été, l’hiver est voué aux plats chauds, plus caloriques, qui aident à maintenir la température du corps. Les frileux se réchaufferont agréablement grâce aux soupes et aux ragoûts dont regorge la cuisine traditionnelle française.

 

A la fois soupe et plat principal, le Pot-au-feu façon grand-mère est incontournable. On se régale en le préparant avec des légumes anciens, panais, rutabaga et des viandes qui supportent les longues cuissons. Toutes les soupes sont faites pour réchauffer l’organisme. En début de repas, préférez les bouillons de légumes qui encombrent moins l’estomac. Certaines soupes sont si consistantes qu’elles sont servies depuis toujours en plat principal : la fameuse soupe à l’oignon gratinée, la succulente garbure au confit de canard, soupe traditionnelle de la cuisine gasconne, la soupe veloutée au camembert, véritable délice normand à base de pommes de terre et d’oignons…

Ils sont nombreux et très goûteux, ces plats régionaux qui ont contribué à enorgueillir la cuisine française ! Blanquette de veau, bœuf bourguignon, petit salé aux lentilles, tartiflette et fondue savoyarde, cassoulet de Castelnaudary, tarte picarde au maroilles, potée au choux… Nos ancêtres ont rivalisé d’ingéniosité pour élaborer ces plats savoureux avec les ingrédients qu’ils avaient sous la main.

Il est difficile aussi d’échapper aux bons petits plats concoctés par nos voisins parfois lointains, ils font désormais partie de nos classiques d’hiver : paella espagnole, osso bucco milanais et spaghettis bolognaises, goulasch hongroise, couscous du Maghreb, chili con carné, curry et colombo de poulet… Les recettes à cuisiner pour se dépayser et se faire plaisir ne manquent guère.

Et puis l’hiver est un prétexte parfois pour allumer le four et se concocter de bons desserts : tartes aux pommes, riz-au-lait, crêpes et beignets, gâteaux et clafoutis reviennent en force sur les tables, des douceurs qui aident à patienter jusqu’au printemps.
Et puis, quand on a le moral en berne par manque de soleil, la bonne cuisine nous apporte la chaleur et le réconfort attendu. Le fumet du plat qui mijote, déjà, nous fait saliver et nous met de bonne humeur !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *