Ljubljana, une ville aux milles surprises

Ljubljana, qui se traduit en français par Ljubljana, est la charmante petite capitale de la Slovénie. Son histoire riche en fait une ville qui regroupe différentes cultures, notamment germaniques, latines et slaves par sa position géographique. C’est aussi pourquoi elle est devenue le centre économique et culturel de la Slovénie.

Lorsque l’on se rend à Ljubljanica, certains lieux empreints d’histoire sont à visiter absolument.
Du haut de sa colline surplombant la rivière, le château du XIIe siècle découpe sa silhouette sur le bleu du ciel. Sa vocation au Moyen Âge était de prévenir l’invasion ottomane et les révoltes des paysans. Il devient ensuite un arsenal et un hôpital militaire. Jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale, il servira de prison. Aujourd’hui, il a retrouvé ses lettres de noblesse grâce au tourisme et aux événements culturels qui s’y déroulent. La visite idéale de ce château propose d’emprunter le funiculaire qui démarre du centre-ville jusqu’en haut et de redescendre la colline à pied sur l’autre versant où d’autres surprises charmantes attendent les plus curieux.

La visite de la ville ne serait pas complète sans aller voir la cathédrale Saint-Nicolas qui trouve ses toutes premières origines au XIIIe siècle. À la suite d’un incendie qui cause sa destruction au XIVe siècle, elle est reconstruite dans le style gothique. Un second incendie la ravage encore un siècle plus tard. Cette fois, c’est le style baroque qui s’insinue dans l’édification de ses pierres en deux tours jumelles avec un majestueux dôme vert en son centre.

Le pont des dragons date du début du XXe siècle. Son nom lui vient des quatre dragons qui dominent à ses quatre coins. On lui donne aussi le surnom de Belle-mère, toujours en raison des dragons. Il est à noter que l’emblème du dragon est le symbole de la ville. Son origine proviendrait de la légende de Jason et les Argonautes qui auraient vaincu un dragon dans les marais environnants.

Niché au cœur d’un jardin de charme, le palais de Tivoli datant du XIVe siècle, situé un peu sur l’extérieur de la ville, abrite le centre international de l’art graphique de Slovénie. Ce domaine de renom a été la résidence d’été de l’empereur François Joseph avant de devenir celle du maréchal Radetzky.

Une balade dans le quartier de Metelkova vous offrira l’indicible charme de ses galeries d’artistes et de ses pubs.
Enfin, les berges indolentes de la rivière mèneront peut-être vos pas au cœur des fréquents marchés aux puces qui regorgent d’une multitude d’objets collectors de l’ex-Yougoslavie, à ne plus savoir où poser les yeux pour les amateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *