Les plus beaux villages de France

À travers les promenades de nos vacanciers cet été, ou en parcourant des sites tel que celui des plus beaux villages de France, nous pouvons constater combien leurs charmes particuliers, leurs styles aux pierres et parfums uniques, attirent et attireront encore longtemps les gens alentour et ceux du monde entier… Il suffit pour cela d’évoquer un panorama trié sur le volet, il faut bien malgré le nombre, pour tirer un peu de vanité de cette variété que possède la France. En voici quelques exemples :

Ainhoa, avec ses maisons à colombages et leurs étages à encorbellement assortis de couleurs mariées au paysage, Barfleur dont le port rassemble des maisons de granit aux toits de lauze, une pierre unique pour la couverture des toitures et, ici, de son église tournée vers la mer, ou Cordes-sur-Ciel, la cité aux mille ogives dont le nom fait rêver en un village médiéval construit au treizième siècle par le comte de Toulouse.
Eguisheim, dans le Haut-Rhin, Locronan dans le Finistère, ou Noyers-sur-Serein en Bourgogne, tous ces magnifiques villages portent des noms plus pittoresques les uns que les autres en mêlant des matières à la fois anciennes et modernes, des architectures fleurant un passé mélodieux et envoûtant, que les passants des autres continents nous envient à l’excès, quelquefois au point de nous kidnapper quelques châteaux ou manoirs çà et là…

Nous ne pouvons passer sous silence les sanctuaires étranges comme Rocamadour, la ville perchée sur une falaise où venaient s’agenouiller les seigneurs de l’Europe pour y faire pénitence sur un chemin de croix interminable, ou Saint-Émilion, de Gironde, un bastion historique de la dernière bataille de la guerre de cent ans à 35 km au nord-est de Bordeaux, capitale anglaise d’Aquitaine jusqu’en 1453. Certains y trouveront un breuvage plus épicurien qu’historique, nous en conviendrons…

Plus loin, Saint-Guilhem-le-Désert, dans le Languedoc, Coaraze, en arrière-pays Niçois, ou  La Roque-Gageac, sur la Dordogne, achèveront de nous envoûter sur les routes sinueuses du moyen Âge et des ses mystères… Citadelles, arbres du pays, senteurs de saison et la gouaille de nos Autochtone feront le reste afin que nos visiteurs reviennent les années suivantes.

Bonne découverte !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *